Interventions

Vous trouverez sur la gauche un aperçu des interventions réalisées à la clinique. Pour toutes questions ou pour prendre rendez-vous, contactez-nous sans attendre au 04 83 05 57 76

Pathologies traitées

Pathologie de la hanche

L'arthrose est un phénomène de veillissement de l'articulation. Cela consiste en une disparition plus ou moins importante du cartilage. Lorsque l'os du fémur entre en contact avec celui du bassin, les phénomènes douloureux apparaissent. 

La prothèse de hanche est souvent la solution à ces douleurs lorsqu'elles deviennent insoutenables.

85% des patients porteurs d'une prothèse de hanche ne sont pas réopérés durant les 20 années suivant leur intervention initiale.

 

Les principales causes de réintervention sont la fracture autour de la prothèse, le descellement (déplacement) de la prothèse à cause d'une infection ou non et enfin, la luxation de la prothèse.

Dans ces cas, une révision de prothèse totale de hanche est à envisager

Pathologie du genou

Pathologie sportive

 

Le genou est stabilisé par 4 ligaments et 2 ménisques. 

 

2 ligaments (interne et externe) sont situés sur les côtés du genou et 2 ligaments (croisé antérieur et postérieur) à l'intérieur du genou. Lors d'une pratique sportive, ces ligaments peuvent être touchés.Les entorses du genou correspondent à une atteinte plus ou moins grave de chaque ligament.
Les entorses graves correspondent à une rupture d’un des deux ou des deux ligaments croisés plus ou moins associée à une lésion des ligaments collatéraux.

Dans ce cas, une reconstruction du ligament croisé antérieur ou postérieur peut être proposée.

Les ménisques sont dans le genou. Ce sont des fibrocartilages qui servent à l'amortissement, au glissement et à la stabilité du genou. Ils peuvent se léser soit à la suite d'un traumatisme (hyperflexion, torsion...), soit par viellissement. En fonction de l'âge et du type de lésion, il est possible de le réparer ou, si la lésion est irréparable, d'enlever un petit morceau de ménisque. Cette procédure se déroule sous arthroscopie.

Lors d'un traumatisme ou d'un faux-mouvement, la rotule peut être amenée à se luxer. Lors du premier épisode, un simple traitement par attelle suffit. En revanche, en cas de récidive, une intervention chirugicale peut être proposée.

Elle consistera à traiter quelques défauts "architecturaux" et à reconstruire les ligaments détruits.

Pathologie dégénérative

 

Comme pour la hanche, l'arthrose est dûe à un vieillissement prématuré de l'articulation. Dans le cadre du genou, le ménisque est lui aussi touché.

Les divers traitements existant à l’heure actuelle ont pour but de traiter la douleur et les déformations. Il s’agit de traitements palliatifs car il n’existe aucun moyen chirurgical de réparer ou de remplacer un cartilage disparu.

Le type de traitement dépend du stade évolutif, de l’âge du patient et de la cause de l’arthrose.

Un patient jeune avec un stade d'arthrose intermédiaire peut bénéficier d'une ostéotomie tibiale (réaxation du tibia).

En revanche, un patient plus âgé ou avec un stade d'arthrose majeur ne pourra bénéficier que de la pose d'une prothèse de genou. Elle sera totale ou partielle (en ne remplaçant que le compartiment le plus usé).

Pathologie de la cheville et du pied

Pathologie de la cheville

 

Comme pour le genou, il existe des lésions dûes à la pratique sportives et d'autres dûes à un vieillissement de l'articulation entre le tibia et le pied.

Les lésions sportives surviennent surtout dans le cadre d'une entorse de cheville.

La répétition des entorses réduit la capacité du ligament à cicatriser spontanément en position efficace diminuant ainsi la stabilité de la cheville.

Dans le cas d'une instabilité, une chirurgie peut être envisagée en fonction de la gêne.

 

Les lésions arthosiques peuvent être dûes à des fractures articulaires anciennes, une instabilité de cheville ou certaines maladies inflammatoires. Les infiltrations articulaires et les antalgiques permettent de passer le "cap" douloureux. Lorsque ces traitements ne sont plus efficaces, l'arthodèse ou la prothèse de cheville peuvent être discutés.

Pathologies du pied

 

L'hallux valgus est une déformation très fréquente.  Le gros orteil est dévié vers l’extérieur, s’accompagne d’une saillie douloureuse et rentrant en conflit avec la chaussure. Lorsqu'il n'y a pas d'arthrose associée et que la déformation n'est pas trop importante, une correction peut être envisagée.

L'hallux rigidus est une arthrose localisée au gros orteil.Il n'y a pas de déviation mais l'orteil est très douloureux à la mobilisation. Il n'y a,dans ce cas,pas de possibilité de correction. Seule l'arthrodèse (blocage de l'articulation) peut être envisagée.

Enfin, il peut exister de l'arthrose au niveau d'autres articulations du pied dans les suites d'un pied plat, de fractures de l'os du talon...Les semelles orthopédiques permettent de soulager les douleurs longtemps.Lorsque le traitement médical est épuisé,seule l'arthrodèse diminuera les douleurs car il n'existe pas de prothèses pour ces articulations.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Docteur Thibault VERMERSCH